Exemple d’arnaque au téléphone

Vous pourriez recevoir un appel téléphonique d’une personne qui vous demande d’un ton agressif de payer les sommes que vous devez. Cette personne prétendra être de l’Agence du revenu du Canada.

Pour vous éviter de tomber dans le piège de tels escrocs, l’ARC met en ligne des transcriptions d’arnaques qui ont cours présentement à l’endroit des contribuables.

Mystification de l’identité de l’appelant

L’option d’identification de l’appelant est très utile. Toutefois, des criminels peuvent afficher des renseignements erronés ou trompeurs sur l’écran du téléphone. Ne vous fiez jamais uniquement aux renseignements affichés pour confirmer l’identité de l’appelant, qu’il s’agisse d’une personne, d’une compagnie ou d’une entité gouvernementale.

Exemple 1

Le premier exemple d’arnaque au téléphone est un message vocal qu’un employé de l’ARC à Halifax a reçu. Ce message contient plusieurs indices signalant une arnaque et vous devriez pouvoir les reconnaître.

Transcription :

Cet appel a pour but de vous informer que nous avons enregistré à la cour d’appel fédérale une affaire criminelle contre vous concernant une évasion fiscale et une fraude fiscale. Pour en savoir plus sur cette affaire, rappelez-nous dès que possible au 613-927-9919, le numéro de la ligne directe de l’Administration centrale de l’Agence du revenu du Canada. Je répète, le numéro est le 613-927-9919. Si vous ne retournez pas notre appel, vous devrez faire face aux conséquences légales, car la situation est extrêmement sérieuse et urgente. Au revoir.

Exemple 2

Le deuxième exemple d’arnaque téléphonique est encore une fois un message vocal. L’appelant demande à la personne de le rappeler avant qu’on intente contre elle une action en justice. Ce message comporte plusieurs indices qu’il s’agit d’une arnaque et vous devriez pouvoir les reconnaître :

Transcription :

[…] en cause est extrêmement urgente. Je suis l’agente Nicky Johnson de l’Agence du revenu du Canada, et le numéro de la ligne directe de ma division est le 613-665-0503. Je répète, le numéro est le 613-665-0503. N’ignorez pas ce message et rappelez-nous avant que nous prenions des mesures contre vous. Au revoir.

Exemple 3

Le troisième exemple est une autre arnaque au téléphone sous forme de message vocal où l’appelant incite la personne à l’écoute à le rappeler avant qu’une action en justice soit intentée contre elle. L’appel comprend plusieurs signaux d’alarme dont vous devez être conscient :

Transcription :

Au cours des prochaines 24 heures, nous inscrirons un privilège sur vos actifs et vos comptes bancaires parce que vous n’avez pas payé les montants que vous devez à l’ARC. Un agent de recouvrement vous rendra bientôt visite pour remplir les documents. Si vous avez des questions, communiquez avec notre service de défaut de paiement de l’impôt au 888-745-0433. Je répète, le numéro est le 888-745-0433. Si vous ou votre avocat ne retournez pas notre appel, vous seul serez responsable des conséquences juridiques. Au revoir.

Exemple 4

Dans le quatrième exemple, on présente un appel frauduleux qu’a reçu Nate Brideau, un spécialiste de l’impôt des sociétés établi à Winnipeg. M. Brideau y a rapidement reconnu la fraude. Il a enregistré plusieurs de ces appels avant de transmettre leur contenu à la Winnipeg Free Press, qui a publié un article sur cet enjeu (en anglais seulement).   

Exemple 5

Pour entendre un autre exemple d’arnaque téléphonique, allez à l'enregistrement de la CBC d’une arnaque téléphonique (en anglais seulement).

Date de modification :